Julie Chodorge, Consultante SEO Senior

Aujourd’hui je prends ma plume pour vous parler d’un sujet que j’aborde peu dans mon blog : le netlinking. En effet, j’ai une approche du SEO plus « OnSite », c’est-à-dire les optimisations qui concernent le site en lui-même (technique, structure et contenu), en opposition au « OffSite ». Ce volet du SEO, comme son nom l’indique, reprend les action d’optimisation extérieures au site, et donc principalement les liens. Plusieurs moyens pour en obtenir existent : le linkbaiting que j’aborde dans la catégorie consacrée aux réseaux sociaux, le netlinking (partenariats, annuaires…), l’échange de liens (simple ou triangulaire) et enfin l’achat de liens.

Très orientée OnSite, j’ai découvert plus en profondeur l’importance du OffSite depuis mon embauche chez Korleon’Biz, acteur historique dans le domaine. J’ai d’ailleurs pu participer au lancement du dernier né de l’entreprise, la plateforme de netlinking NextLevel.Link qui propose d’acheter des liens d’une manière totalement novatrice.

NextLevel.Link

Ayant eu l’occasion de le tester en tant que client (pour mon portefeuille OnSite) et en tant que partenaire, voici mon retour sur la question.

Le principe de la plateforme de netlinking NextLevel.Link

Avant tout, spécifions la différence notoire entre NextLevel et les autres plateformes de netlinking, disons plus « classiques ».

Historiquement, les plateformes de netlinking proposent d’acheter des backlinks sur un portefeuille de sites (internes ou partenaires). Une fois que le lien est acheté, un contenu plus ou moins long est produit en rapport avec la thématique de la page de destination et publié sur un des sites du réseau. Le lien est alors facturé, mais rien ne garantit que le contenu va bien s’indexer et se référencer par la suite pour apporter du jus de qualité.

Or c’est là où NextLevel se démarque de la concurrence, en proposant d’acheter des liens dans des articles déjà positionnés sur les requêtes qui vous intéressent. En plus de l’ajout du lien, 200 mots minimum seront ajoutés également afin de pouvoir effectuer un glissement sémantique avec les mots-clés que vous désirez travailler en référencement naturel. Diverses options existent, moyennant finance bien entendu, pour rajouter davantage de mots ou un lien supplémentaire.

Avec cette méthode d’acquisition de lien, le client a la garantie que la page sur laquelle est postée le backlink est déjà connue de Google et référencée. L’ajout de texte supplémentaire permettra de changer le poids de la page et changer sa date de mise à jour, afin de s’assurer que les robots des moteurs de recherche la crawlent rapidement et prennent connaissance du nouveau lien sortant.

Point de vue client : acheter des liens sur NextLevel.Link

Ayant eu l’occasion d’utiliser la plateforme en long et en large pour certains de mes clients, voici mon petit retour d’expérience là-dessus.

Principales fonctionnalités client de NextLevel

Recherche par mot-clé avec application de filtres

La principale fonctionnalité, qui est utilisée par défaut, est la recherche par mot-clé. Comme dans les commandes google, on peut ajouter des mots-clés en ajoutant un « + » devant et en retirer en ajoutant un « – » devant.

Au-delà de ce mode de recherche, ce qui est intéressant sera les filtres que vous pourrez y ajouter afin de trouver votre backlink aux petits oignons. Vous pourrez ainsi filtrer par :

  • nombre de positions en top 90 et/ou en top 10
  • volume de recherche
  • thématique du site internet
  • domaines vous faisant déjà un lien

Après ajout des filtres, en triant par indice décroissant, vous devriez trouver assez facilement votre bonheur 😉

Couplage avec Google Search Console et SEMRush

Une autre option vraiment pratique et accessible pour tous ceux qui ont leur site sur Google Search Console sera le couplage avec cet outil fourni par Google aux webmasters.

NextLevel va alors croiser tous les mots-clés communs entre votre Search Console et la base de données de positions disponibles. Vous pourrez alors retrouver le même affichage du détail des positions qu’avec la recherche simple, mais avec en plus votre position moyenne sur la requête.

Un moyen simple et rapide de trouves des liens à acheter qui pourraient vous intéresser !

De la même manière, NextLevel propose de coupler son compte avec SEMRush, mais cela nécessite d’avoir un niveau d’abonnement suffisant à l’outil. L’intérêt est qu’en plus de voir les mots-clés qui vous positionnent, vous pouvez également mettre le domaine d’un concurrent pour voir ses positions et là où vous pourriez tenter de vous positionner à l’aide de backlinks NextLevel.

Fonction de pré-commande

Vous ne trouvez pas votre bonheur dans la base de données des positions disponibles sur NextLevel ? Pas de stress, y a point S y a les précommandes !

Vous demandez le(s) mot(s)-clé(s) de votre choix, un contenu va être rédigé pour se positionner dessus, et une fois qu’il sera indexé et référencé, vous pourrez acheter le backlink si vous le désirez. C’est gratuit et sans engagement, donc pouquoi s’en priver ? Dans la limite du raisonnable bien sûr !

L’intérêt principal des précommandes est d’acheter le lien dès que l’article se positionne, car un article récent aura moins de positions qu’un article avec davantage d’historique. Et qui dit moins de positions dit coût moindre 😉

Depuis peu de temps, les pré-commandes sont ouvertes aux partenaires.

Système d’alerte

Vous avez un mot-clé fétiche ? Pour être sûr qu’il ne vous passe pas sous le nez si un nouvel article se positionne dessus, pensez à créer une alerte. Vous pouvez en avoir jusqu’à 50 par compte.

Gestion de projet

Si vous utilisez votre compte pour plusieurs clients, alors la gestion par projet va vous plaire ! Vous pouvez créer plusieurs projets pour chacun de vos clients, avec à chaque fois un budget mensuel dédié.

Cela vous permettra de filtrer pour ne voir que les commandes du client en cours, et de savoir où vous en êtes sur les dépenses mensuelles pour chaque client. Pratique, non ? 🙂

Chat en direct : « Allo Régis ? »

Malgré cet article de blog détaillé vous avez encore des incertitudes sur le fonctionnement de l’outil ? Un système de chat est disponible en bas à droite avec un service client de qualité !

Vous serez reçu par Régis qui se fera un plaisir de satisfaire vos demandes (ne me dit pas merci Régis :p ). Trêve de plaisanterie, les retours sont professionnels et efficaces, donc n’hésitez pas. Vous pouvez même demander une démonstration de l’outil.

Point forts de l’outil

  • Gestion par projet : indispensable pour les agences
  • Couplage avec Google Search Console : tous vos mots-clés en commun en un clic
  • Pré-commandes : ne vous limitez pas aux positions disponibles au moment-même
  • Partenaires : liste de sites (et donc de positions) en constante augmentation

Points à améliorer sur l’outil

  • Système de code couleur pour la gestion par projet
  • Filtrage par année et mois dans le tableau de bord
  • Couplage avec d’autres outils SEO
  • Possibilité de créer un accès à un projet pour une personne tierce

A savoir que NextLevel est en plein développement, de nombreuses optimisations sont effectuées régulièrement. Donc pas d’impatience, ceci devrait être ajouté au fur et à mesure.

La plateforme propose un portefeuille de sites qui ne cesse de s’agrandir, avec l’ouverture aux sites partenaires depuis le début de l’année.

Point de vue partenaire : vendre des liens sur NextLevel.Link

Depuis le début de l’année, tout le monde peut donc inscrire son site sur NextLevel en tant que partenaire. La validation des sites se fait manuellement, ces derniers devant respecter une charte de qualité précisée dans les conditions générales.

J’ai donc testé la plateforme en proposant mon site pour voir ce que cela donnait. Ce blog n’ayant pas vocation à m’apporter de rémunération, mais plus une visibilité, je ne pouvais qu’être gagnante. Et en effet je ne fus pas déçue du voyage. Depuis son ajout, mon site m’a déjà fait gagner quelques sous, de quoi rembourser son coût de fonctionnement.

Voici donc mon retour d’expérience en tant que partenaire.

Principales fonctionnalités partenaire de NextLevel

Choix des URLs à inclure ou à exclure de NextLevel

Quand vous ajoutez un site dans NextLevel, vous donnez accès à l’ensemble de vos URLs, pourvu qu’elles aient des positions et qu’elles n’aient pas de liens sortants dans le contenu (hors réseaux sociaux).

Si vous ne souhaitez pas ouvrir l’intégralité de votre site à la vente de lien, vous pouvez limiter l’accès à certaines URLs, ou exclure certaines URLs, de deux manières :

  • via un fichier txt
  • via un sitemap

Ainsi, pas de mauvaise surprise, vous pouvez vous assurer que certaines pages ne seront jamais proposées à la vente.

Rédaction par soi-même ou par NextLevel

A la soumission d’un site, vous choisissez si vous préférez rédiger le contenu vous-même ou que ce soit fait par les rédacteurs de NextLevel.

En effet, à chaque lien acheté, un minimum de 200 mots sont ajoutés avec le lien en respectant un brief fourni par le client. Le contenu peut être produit par vos soins si vous avez un style particulier que vous souhaitez conserver, ou par NextLevel si cela ne vous importe pas.

Bien entendu, la rémunération ne sera pas la même en fonction de votre choix : 50% de commission si vous rédigez vous-même, contre 30% de commission si c’est NextLevel qui s’en charge.

Possibilité de refuser une commande

Quand vous avez une nouvelle commande, vous avez la possibilité de la refuser. Plusieurs motifs sont proposés, par exemple, le fait que ce soit un site concurrent, ou encore que le lien demandé soit sur une page que nous ne vouliez pas proposer à la vente initialement.

Attention, en cas d’un nombre de refus trop important et/ou sans motif légitime, vous prenez le risque que votre site soit retiré de la plateforme.

Visibilité des mots-clés disponibles à la vente et de leur prix

A tout moment, vous pouvez voir les URLs qui sont disponibles à la vente et leur prix de vente (pour savoir combien vous en toucherez, il faudra donc faire votre taux de commission multiplié par le prix de vente).

Cela vous permet de vous rendre compte si il manque certaines de vos URLs bien positionnées, en raison par exemple d’un lien sortant dans le contenu que vous avez mis sans raison particulière.

Egalement, cela vous permet de savoir quand il reste peu de positions à vendre et qu’il est temps de vous remettre au travail 😉

Transformation des liens en crédit

Quand vous le désirez, vous pouvez convertir vos liens en crédit. Attention en revanche, cela ne fonctionne que dans un sens ! Pas de retour en arrière possible après. L’intérêt est de pouvoir tout de suite réinvestir pour vous, acheter des liens en retour.

Si vous préférez un virement sur votre compte bancaire, c’est possible également, moyennant facture, mais il faudra attendre d’atteindre 200€ de gains.

Points forts de l’outil

  • Validation rapide des sites partenaires
  • Accès aux pré-commandes pour rédiger des articles qui intéressent les clients NextLevel
  • Conversion à tout moment des gains en crédits
  • Visibilité des pages disponibles à la vente

Points à améliorer sur l’outil

  • Visibilité plus détaillée des pages disponibles à la vente : métrics des positions
  • A quand un système de parrainage pour les ajouts de sites partenaires ?

Voici donc mon retour d’expérience personnel sur l’outil. Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de le tester, je vous invite à le faire, vous ne serez pas déçu : NextLevel.Link.

Et toute l’équipe NextLevel est à l’écoute, n’hésitez pas à faire part de vos remarques dans le chat 🙂

Laisser un commentaire

Fermer le menu
commodo nec fringilla leo suscipit tristique amet, Praesent Nullam dolor.