Julie Chodorge, Consultante SEO Senior

Petite révolution dans le monde du numérique, les écrans pliables font leur apparition. Promis depuis quelques années, les constructeurs de smartphones ont enfin sauté le pas et équipé leurs appareils ! Quelles sont les marques à se lancer ? Où en est la technologie et quelle est sa fiabilité ?

La révolution des smartphones pliables

Les premiers smartphones à ecran pliable

En novembre 2018, prenant de vitesse les autres constructeurs, la marque chinoise Royole a lancé son premier smartphone pliable, le Flexpai. Dévoilé au salon de l’innovation de Las Vegas, le modèle impressionne par son design et sa faible épaisseur. Il admet 3 positions de pliage qui sont automatiquement détectées par l’interface Androïd pour un affichage optimum.

En février, Samsung présentera son modèle, le Galaxy F. Le constructeur coréen dévoilera l’ensemble de ses caractéristiques et son design, mais on sait déjà que son prix devrait avoisiner le double d’un smartphone haut gamme traditionnel, de quoi ralentir un peu les ardeurs des futurs acheteurs.

Le marque Huawei ne compte pas laisser passer l’opportunité, et travaille actuellement sur un téléphone pliable compatible 5G. Contrairement à Samsung et à Royole, la marque dit ne pas être encore complètement prête et se concentre plutôt actuellement sur sa nouvelle gamme de smartphones hauts de gamme, dont le Huawei Mate 20Xqui pourrait être les prémices du futur smartphone pliable de la marque.

En fin d’année 2018, des vidéo distillées sur le net par Lenovo laissaient entrevoir la sortie imminente d’un smartphone à écran pliable en octobre. Initialement déjà, le chinois Lenovo avait annoncé la commercialisation de son smartphone pliable pour 2016. Sur les dernières vidéos, malgré le buzz, de nombreux problèmes émergent quant à la maîtrise de la technologie par la marque. Bref, entre annonces prématurées et technologie à améliorer, Lenovo ne semble pas en mesure de présenter un produit concurrentiel dans les mois à venir !

Une technologie chère et peut être pas complètement optimisée.

Fort de leurs annonces prématurées et de leur volonté d’être leader, les marques ont peut être mis la charrue avant les bœufs en présentant leurs téléphones à écran pliable. Entre les vidéos, qui dévoilent de gros couacs techniques (pixels morts, ouvertures intempestives de programme, etc.) et les démonstrations non convaincantes, les critiques vont déjà bon train sur les modèles dévoilés.

Leur tarifs, qui s’annonce d’ores et déjà prohibitifs, ne plaident pas en leur faveur. Royole n’a par exemple pas réussi à mettre en avant de plus-value vraiment déterminante à l’usage qui pourrait prouver la valeur ajoutée de ce type d’appareils par rapport à un modèle de smartphone haut de gamme classique. Espérons que les modèles à venir de Samsung et Huawei sauront pallier l’ensemble de ces défauts, mais les déclarations des PDG des différentes marques ne permettent pas de présager d’innovations majeures en la matière.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
nunc vel, amet, consectetur mattis fringilla pulvinar